06 99 77 14 47 contact@travailetco.com

Travail & co

Travail & co c’est : travail & collectif, travail & coopération, travail & confiance. Les vecteurs essentiels pour une prévention de la santé des salariés et de la performance de l’entreprise.

Le cabinet soutient une approche humaniste, compréhensive, concrète et positive du travail. Son principal cadre de référence est la clinique du travail d’orientation psychodynamique : La place du travail dans la construction de l’identité (et donc de la santé) y est centrale.

De ce point de vue, le travail désigne la mobilisation nécessaire aux professionnels pour faire face à l’écart irréductible entre l’organisation prescrite (c’est-à-dire le modèle organisationnel : structuration des liens hiérarchiques, définition des postes, aménagement des temps de travail, modèle d’évaluation, etc…) et l’organisation réelle (c’est-à-dire les situations concrètes telles qu’elles sont vécues par les professionnels concernés).

 

Comprendre ce qui se joue en situations concrètes de travail passe par l’analyse des rapports subjectifs et intersubjectifs dans leur contexte. Pour cela, Travail & co prend en compte toutes les dimensions du travail dites objectives, subjectives et collectives.

 

La dimension OBJECTIVE réfère au rationnel, au pragmatique, à la technique, à un résultat visible, quantifiable et chiffrable.

La dimension SUBJECTIVE réfère aux mobilisations nécessaires pour atteindre les objectifs fixés mais aussi à la signification et au sens des pratiques ainsi qu’au développement identitaire. Cette dimension appartient à un monde invisible et non quantifiable.

La dimension COLLECTIVE réfère aux valeurs de métier, à une éthique professionnelle, à des ajustements collectifs imaginés pour faire face à l’écart entre l’organisation prescrite et l’organisation réelle. En effet, le travail s’inscrit dans le champ social, en interaction avec des pairs, une hiérarchie ou encore des clients/patients. Cette dimension appartient également à un monde invisible et non quantifiable.

A cause de leur invisibilité, ces deux dernières dimensions échappent et sont peu ou pas prises en compte. Pourtant, le travail comporte une dimension d’expression de soi, d’expérimentation de l’intelligence singulière et collective, de liberté. Il est une activité créative et coopérative.

Le travail donne la possibilité de partager des expériences chargées de principes éthiques, socialement utiles, permettant le développement des femmes et des hommes de l’entreprise et de l’entreprise elle-même.

Le travail peut ainsi être l’occasion de nombreuses satisfactions techniques, pratiques, matérielles mais aussi éthiques, morales ou encore esthétiques. Le plaisir au travail est en cela une perspective attendue et nécessaire.

Pourtant, nous ne pouvons nier les aspects délétères et la souffrance au travail, autre perspective possible face aux difficultés engendrées par certains types d’organisations, certains facteurs ou changements organisationnels non favorables au développement des personnes et des collectifs. Ce qui, par voie de conséquence, dégrade la santé et la performance même de l’entreprise.

Ces facteurs organisationnels à « risques psychosociaux » sont identifiables par l’analyse du travail réel. Il s’agit alors de comprendre d’une part, les difficultés concrètes auxquelles les professionnels sont confrontés ; d’autre part, les mobilisations mises en place face à ces difficultés et enfin, l’influence de ces deux paramètres en termes de santé, de performance et de « qualité de vie au travail ».

Principes & piliers Travail & co

Co-imaginer et co-créer une culture de prévention permanente – Favoriser des solutions concrètes et efficaces – (Re)instaurer les promesses du travail en considérant les situations concrètes auxquelles sont confrontés les professionnels et utilisateurs, à tous les niveaux de la hiérarchie – (Re)établir les dynamiques collectives, les coopérations et la confiance –